Contenu principal

Bonnes pratiques de promotion des compétences de base dans le cadre professionnel

Le modèle GO est un modèle de bonnes pratiques pour la promotion des compétences de base en situation de travail. Par de courtes séquences d’apprentissage, les travailleurs acquièrent les compétences dont ils ont besoin dans l’entreprise. Le modèle peut être appliqué de manière flexible dans les entreprises de toutes tailles, et tient compte du caractère unique de chaque entreprise.

La bonne promotion en cinq étapes

Le modèle GO englobe cinq étapes : Analyse des exigences et analyse des besoins, conception et mesure de formation, le transfert et l'évaluation. Le caractère innovant de GO réside dans le fait que les cinq étapes sont systématiquement réalisées directement sur le lieu de travail. Les mesures de formation sont courtes (30 heures maximum) et lancent des impulsions ciblées qui débouchent sur une amélioration durable des compétences de base.

  1. L’analyse des profils de compétences
    L’analyse des profils de compétences sert de base à l’identification des besoins en formation et à la définition d’une mesure de formation pour les différentes activités dans l’entreprise. À cette fin, les collaborateurs sont observés sur leur poste de travail et des entretiens sont menés avec eux et leurs supérieurs. Il est important que l’analyse fournisse une description précise des compétences et ressources nécessaires à une activité.
  2. L’inventaire des besoins
    L’inventaire des besoins s’appuie sur les exigences posées aux travailleurs au lieu de travail. Toutefois, la définition des besoins ne devrait pas être trop restreinte. Des intérêts qui semblent au premier regard « privés » représentent un lien pour des mesures de formation qui seront également utiles à l’entreprise.
  3. La mesure de formation
    Dans l’idéal, la conception de la mesure de formation naît de la rencontre entre le besoin identifié dans
    l’entreprise et les besoins individuels des participants. Les participants doivent sentir que les contenus de la formation ont une pertinence pour eux et que les objectifs sont atteignables.
  4. Le transfert dans le cadre professionnel
    Un apprentissage durable nécessite une pratique régulière. Le modèle GO permet d’assurer
    le transfert au moyen d’un « projet de transfert » propre. L’importance de l’étape de transfert – et des retards ou brefs « dérangements » qu’elle implique dans le fonctionnement de l’entreprise – doit être comprise dès le départ et soutenue par la direction. Ce n’est qu’ainsi que sera assuré le succès de la mesure de formation.
  5. L’évaluation
    Une évaluation régulière de la mesure de formation permet à l’entreprise et aux participants de constater à chaque fois les succès et d’adapter les objectifs selon l’évolution. L’évaluation d’une mesure de formation peut déboucher sur d’autres mesures d’encouragement.

Les acteurs impliqués

Les cinq étapes du modèle GO sont accompagnées par différents acteurs. Afin de mettre en œuvre une mesure de formation dans une entreprise, il faut un facilitateur de contact. Il s’agit d’une personne qui connaît le contexte de l’entreprise et est capable de convaincre la direction de l’utilité de la mesure de formation. Une fois que le facilitateur de contact a établi un rapport avec l’entreprise, le pilote de la formation assume la responsabilité de la mesure de formation. L’analyste des besoins conduit l’analyse des exigences et l’identification des besoins. Le formateur planifie et met en œuvre la mesure de formation. Un responsable de transfert venant de l’entreprise offre un soutien aux participants pour appliquer les nouvelles aptitudes dans leur travail quotidien. Le pilote de la formation surveille le processus global et le conclut par une évaluation.