Contenu principal

Etude « Chancengeber »

Entreprises qui encouragent leurs employés à suivre une formation de rattrapage

Le projet en bref

Avec le programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté de l’Office fédéral des assurances sociales OFAS, des nouvelles bases pour prévenir et combattre la pauvreté sont développées. Dans ce contexte, la FSEA identifie les facteurs d’influence et les interactions qui amènent les entreprises à encourager leurs collaborateurs adultes à acquérir un diplôme professionnel.

Questions de l’enquête

  1. Quelles conditions cadres et quels mécanismes au niveau entreprise ou interentrprise facilitent-ils l’obtention d’un premier titre professionnel non formel par les employés qui ne disposent pas encore d’un tel titre ?

  2. Est-il possible d’identifier des combinaisons de facteurs qui concourent à ce que l’entreprise soutienne les employés adultes souhaitant accéder à un titre professionnel ?

Résultats

  • Etudes de cas : Des entretiens ont été menés dans dix entreprises de Suisse, avec deux représentant-e-s de l’entreprise et deux collaborateurs/trices qui suivent ou ont suivi une formation de rattrapage.
  • Enquête auprès d’autres entreprises : Pour compléter la base de données, en plus de l’étude de cas, un sondage en ligne a été réalisé auprès d’environ 30 représentant-e-s d’entreprises de deux branches professionnelles.
  • Enquête auprès de personnes en formation : De plus, environ 50 personnes, qui dans le cadre de leur formation de rattrapage, participent ou ont participé à des cours de formation continue ou à des programmes de qualification, ont été interrogées.
  • Enquête auprès des OrTra : En plus des entreprises, 5 à 10 expert-e-s des OrTra, qui appartiennent aux entreprises concernées, ont été interrogés.
  • Période concernée : Les enquêtes se sont déroulées entre février et juin 2016.

Voici un résumé de l’article de Wotschack, P. & Olga H. (2014) qui ont mené une étude sur des entreprises allemandes atypiques en termes de formation de rattrapage.