Contenu principal

Caritas encourage une formation continue obligatoire

  • 03.09.2018

Caritas veut lutter contre la pauvreté, notamment par la formation continue. Elle fait donc suite à l'offensive de formation continue de la CSIAS et la FSEA.

 

Caritas Suisse est préoccupée par le développement de la pauvreté en Suisse. Malgré l'excellente situation économique, la pauvreté augmente, écrit Caritas Suisse. Elle a donc élaboré une prise de position. Il s'intitule "La Suisse a besoin d'une politique de lutte contre la pauvreté efficace". Caritas Suisse demande, entre autres, l'obligation d'une formation continue. Il s'agit également de garantir l'insertion professionnelle durable des travailleurs peu qualifiés.

En accord avec la Conférence suisse d'aide sociale (CSIAS) et la FSEA, Caritas appelle également à un changement de paradigme de l'aide sociale. Jusqu'à présent, les adultes qui perdent leur emploi et ceux qui dépendent de l'aide sociale ont été remis sur le marché du travail le plus rapidement possible par les autorités responsables, note Caritas, même si les conditions d'emploi sont précaires et les revenus faibles. Cela n'a guère de sens du point de vue de la pauvreté. Souvent, les personnes concernées retomberaient dans la pauvreté à moyen terme.

Comme la CSIAS et la FSEA, Caritas conclut qu'il serait plus judicieux de mieux positionner les personnes peu qualifiées qui perdent leur emploi ou dépendent de l'aide sociale sur le marché du travail avec une formation qualifiée et de permettre ainsi une intégration durable sur le marché du travail.

Pour atteindre cet objectif, la FSEA et la CSIAS ont lancé en janvier une "offensive de formation pour les bénéficiaires de l'aide sociale". (RS)

>> Vers le communiqué de Caritas Suisse

Au lieu de réintégrer à tout prix les gens sur le marché du travail, Caritas demande une formation spécifique. (Image : Pixabay)