Contenu principal

La nouvelle norme eduQua a fait ses preuves

  • 04.08.2017

Plus de 90 % des prestataires de formation continue certifiés eduQua sont satisfaits du label et de la procédure de certification. C'est ce que révèle le dernier sondage du secrétariat eduQua réalisé au printemps auprès de 445 personnes. La plupart des participants estiment que le challenge majeur réside dans les efforts que suppose l'assurance de la qualité – tant actuellement qu'à l'avenir.

Depuis 17 ans, eduQua veille à la qualité dans la formation continue. Il y a cinq ans, cette norme a été fondamentalement révisée. Aussi était-il grand temps de demander aux prestataires s'ils sont satisfaits des modifications apportées. Le résultat du sondage indique un large assentiment. Notons que le degré de satisfaction tant en ce qui concerne le label qu'en matière de procédure de certification est le plus élevé chez les petites institutions. La pertinence de la principale modification, à savoir l'adaptation du processus à la taille de l'institution avec trois procédures A, B et C, se voit ainsi confirmée. Son but était notamment de répondre aux besoins des petites institutions et au vu des résultats, il a été atteint.

Avantages et difficultés
Les prestataires investissent du temps et des ressources lors d'une certification. Mais la grande satisfaction avec le label permet de conclure que les avantages d'eduQua l'emportent sur les efforts consentis. L'étude actuelle montre que les institutions certifiées perçoivent avant tout ces avantages au niveau interne. Les personnes questionnées ont attesté qu'eduQua a une influence positive sur l'évaluation de l'offre, sur les processus d'organisation interne et sur l'approfondissement du concept de qualité.

N'empêche que les ressources nécessaires à l'assurance de la qualité sont une question centrale pour les prestataires de formation continue. Les réduire autant que possible tout en assurant une offre de haute qualité est le défi le plus souvent évoqué, même dans un futur proche. Certaines influences externes, comme l'incontournable numérisation, n'ont été que rarement mentionnées comme obstacle. Ce défi d'ordre pratique représente une opportunité pour eduQua. C'est à ce niveau que le secrétariat peut intervenir et aider les institutions à maintenir l'investissement à un niveau modeste.

Données de base concernant l'étude
Des 922 institutions certifiées eduQua contactées par courrier, 445 personnes ont participé au sondage. Le sondage a eu lieu en mars 2017 et a été réalisé et évalué par la FSEA. Les personnes questionnées se laissent classer dans les sous-catégories suivantes :
Régions : Suisse alémanique 54%, Romandie 38%, Tessin 8%
Taille des institutions prestataires. Procédure A (moins de 25'000 par nombre d'heures de cours) 58%, procédure B (25'000 à 100'000) 21%, procédure C (plus de 100'000) 9%, sans indication 12%
Fonctions: direction  65%, cadre moyen 19%, collaborateur 6%, sans indication 10%