Contenu principal

Un troisième pilier pour la formation continue

  • 27.11.2017

Qui souhaite mettre de l'argent de côté pour une formation continue doit pouvoir le déduire des impôts, tout comme la prévoyance vieillesse. Cette idée provient du postulat de la bernoise vert-libérale Kathrin Bertschy ainsi que quatre autres signataires. Dans leur postulat, ils font valoir que le Conseil fédéral devrait examiner les possibilités de mettre en œuvre une exonération fiscale temporaire et limitée pour permettre la poursuite d'études et de formations financées par le secteur privé.

Bertschy a en tête un 3e pilier "formation" pour la formation continue. Cette mesure est destinée à soutenir la formation continue conformément aux dispositions relatives à la prévoyance vieillesse du pilier 3a. Bertschy suggère que toutes les personnes en âge de travailler devraient pouvoir verser un certain montant sur un compte du 3e pilier "formation" chaque année. L'argent versé peut ensuite être utilisé pour la formation continue et les frais de subsistance pendant une phase de reconversion professionnelle.

La raison d'être de cette initiative est qu'il n'est souvent plus suffisant de passer par les filières classiques pour survivre sur le marché du travail. Il convient donc d'éliminer les obstacles organisationnels et financiers à la reconversion professionnelle et à la formation continue. Le postulat est toujours en suspens. (RS)

 

>> Vers la motion