Contenu principal

Enquête auprès des prestataires : La formation continue en mode de crise

  • 08.02.2021

L'enquête 2020/21 auprès des prestataires de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA est consacrée aux effets de la pandémie du Coronavirus sur la formation continue. Les résultats de l'enquête montrent que la crise a durement touché la formation continue. Parallèlement, elle a favorisé la numérisation des offres.

La pandémie du Coronavirus a mis la formation continue suisse en mode de crise, qui se poursuit encore aujourd'hui. Dans le cadre de l'enquête auprès des prestataires, la Fédération suisse pour la formation continue FSEA a recueilli pour la première fois en été 2020 des données quantitatives sur l'impact sur la formation continue en Suisse. L'impact de la pandémie du Coronavirus a été examiné dans quatre domaines : la situation économique, le personnel, la participation/demande et l'offre. Les résultats de l'étude sont basés sur l'évaluation de 549 prestataires de formation continue au moment de l'enquête en juillet et août 2020.

En raison de la pandémie, la situation économique des prestataires de formation continue s'est considérablement détériorée. 56 % des cours de formation continue ont dû être annulés pendant l'interdiction de participation de la mi-mars à début juin. Pour l'ensemble de l'année 2020, il a été prévu en été qu'un quart des cours proposés ne pourrait pas être organisé. En outre, la majorité des prestataires s'attendaient à une baisse de la demande et à une diminution des ventes de 28 % en moyenne d'ici la fin de l'année. Le besoin de soutien financier s'est également fortement accru à la suite de la crise du Coronavirus. Plus de la moitié des prestataires de formation continue ont eu recours à au moins une source de financement supplémentaire au cours des premiers mois de la pandémie. L'indemnisation du chômage partiel a été la plus utilisée - près d'un prestataire sur deux a mis en œuvre le chômage partiel jusqu'en juillet/août.

Malgré, ou peut-être à cause, de l'interdiction de cours présentiels durant trois mois (confinement), la pandémie du Coronavirus a fait bouger la formation continue et a favorisé la numérisation : 85 % des prestataires ont adapté leur offre, l'adaptation la plus courante étant de loin celle qui implique l'utilisation des technologies numériques. De nombreux cours ont été déplacés partiellement ou entièrement en ligne à l'aide de logiciels de vidéoconférence tels que Zoom ou Microsoft Teams. Après la fin de l'interdiction des cours présentiels, ces offres ont été partiellement maintenues ou ont continué en combinaison avec les cours présentiels.

La question est de savoir si cette poussée de la numérisation pendant la pandémie aura un impact durable sur la formation continue. Le fait que plus de 80 % des prestataires souhaitent inclure tout ou partie des offres adaptées dans leur programme permanent pourrait indiquer que les nouvelles offres en ligne ne constituent pas seulement une gestion de crise à court terme. Cependant, le succès à long terme de la numérisation dépend en fin de compte fortement de la qualité des offres ainsi que de l'évolution de la demande. L'un des principaux défis de cette situation est la question de savoir s'il sera possible de passer du mode de crise de la numérisation accélérée à un nouveau mode de transformation numérique post-pandémique.

Étude sur la formation continue de la FSEA

L'enquête sur la formation continue de la FSEA est la seule enquête périodique des prestataires de formation continue en Suisse. En plus d'un sujet qui change chaque année, l'étude recueille également des données structurelles sur le secteur de la formation continue. Pour l'édition actuelle, 549 prestataires de formation continue ont répondu à un questionnaire en ligne sur le thème du Coronavirus en juillet et août 2020. En raison de la crise actuelle, les résultats présentés dans cette étude sont des conclusions provisoires. Une enquête de suivi est prévue au printemps 2021.

Vers l'étude sur la formation continue

Contact pour toute question complémentaire :
Irena Sgier, responsable développement et innovation à la FSEA

044 319 71 59.
irena.sgier@alice.ch