Contenu principal

Formation continue en temps de crise : développer les offres en fonction des besoins

  • 08.07.2022

De nombreux prestataires de formation continue constatent depuis quelques années – et pas seulement depuis la crise du Coronavirus – une baisse de la demande. Les derniers chiffres de l'Office fédéral de la statistique confirment cette tendance. S'il ne s'agit pas seulement d'un phénomène de crise, mais d'un changement durable des besoins d'apprentissage, les analyses approfondies des besoins gagnent en importance.

Au cours des deux dernières années, la pandémie a fortement modifié la formation continue. Les années à venir montreront à quel point ces changements sont durables. Il est d'ores et déjà clair que la demande a changé, comme le montrent les enquêtes annuelles de la FSEA auprès des prestataires pour les deux années de pandémie. L'enquête 2022 est encore en phase d'évaluation ; les premiers résultats n'indiquent pas une reprise rapide de la demande. Les chiffres publiés récemment par l'Office fédéral de la statistique (OFS) concernant la participation à la formation continue montrent également un effondrement marqué de la demande en offres de formation continue.

Changement des besoins d'apprentissage ?

Une explication fréquente de l'effondrement de la demande est l'hypothèse selon laquelle les besoins d'apprentissage des groupes cibles auraient changé suite à la pandémie. En effet, certains éléments indiquent que les attentes en matière d'utilisation de cadres d'apprentissage numériques et de formats présentiels évoluent. Faute de recherche, il est encore difficile de déterminer si cela indique des changements réels et profonds des besoins d'apprentissage ou simplement un déplacement – peut-être temporaire – des préférences. Dans les discussions pratiques, la thèse de l'évolution des besoins d'apprentissage semble toutefois rester l'explication principale de la baisse de la demande.

Facteur clé : l'analyse des besoins

Si l'effondrement actuel de la demande est effectivement la conséquence de l'évolution des besoins d'apprentissage, il pourrait être vital pour les prestataires de s'intéresser de plus près que par le passé aux besoins de formation continue et aux besoins d'apprentissage de leurs groupes cibles. Il serait nécessaire de se pencher sur les besoins d'apprentissage qui vont au-delà de l'analyse des préférences pour différents cadres et qui contribuent à la conception d'offres adaptées aux besoins dans des conditions modifiées.

La formation continue en mutation

Dans son numéro 2022-1, la revue FSEA "Education Permanente" se penche sur le thème "Besoins et exigences en matière de formation continue". Dans l'article "La formation continue en crise : les chances d'un développement de l'offre axé sur les besoins", le sociologue de l'éducation Walter Schöni se penche de manière critique sur l'évolution actuelle. Il constate que "les prestataires ont tendance à privilégier le marketing produit plutôt que l'évaluation des besoins de formation". Selon Schöni, une solide évaluation des besoins comme base du développement de l'offre permettrait d'y remédier.

Article EP "La formation continue en temps de crise" (Walter Schöni, 24.5.22)