Contenu principal

Forte baisse de la participation à la formation continue en 2020

  • 11.01.2021

Avec l'interdiction de l'enseignement en face à face au printemps dernier, la participation à la formation continue a presque diminué de moitié au deuxième trimestre 2020 par rapport à l'année précédente. Comme le montrent les derniers chiffres de l'OFS, elle a chuté de 8 % au troisième trimestre. Pour l'ensemble de l'année, la participation à la formation continue devrait être nettement inférieure à celle des années précédentes.

En temps "normal", les chiffres trimestriels de l'Office fédéral de la statistique (OFS) sur la participation à la formation continue ne sont pas très enthousiasmants. Le taux d'activité enregistré dans l'enquête suisse sur la population active (ESPA) est relativement constant en comparaison trimestrielle depuis des années. La situation est bien différente depuis le début de la crise du Coronavirus. Alors que la participation à la formation continue était encore au niveau de l'année précédente au premier trimestre de 2020, elle s'est carrément effondrée au deuxième trimestre. En 2019, 29,5 % de la population résidente avait participé à une formation continue entre avril et juin ; en 2020, cette proportion était encore de 17 % pour cette période. La chute de 42 % au deuxième trimestre coïncide avec l'interdiction de l'enseignement en face à face entre la mi-mars et le début du mois de juin.

Au troisième trimestre, au cours duquel l'enseignement en face à face dans la formation continue a de nouveau été autorisé dans le cadre de mesures de protection, le recul était encore de 8 % par rapport à la même période de l'année précédente, selon les chiffres trimestriels publiés par l'OFS le 5 janvier 2021. Il existe des différences évidentes selon le niveau d'éducation et l'âge. Avec 15 %, la baisse est nettement plus importante pour les personnes ayant une qualification du secondaire II que pour celles ayant une qualification tertiaire (moins 4 %). Une comparaison du taux de participation par groupe d'âge montre que les personnes de plus de 50 ans se sont abstenues de suivre une formation continue plus souvent que les jeunes.

En raison du renouvellement de l'interdiction de participation depuis début novembre, la FSEA part du principe que la participation à la formation continue au quatrième trimestre sera également nettement inférieure du niveau de l'année précédente. L'enquête menée cette année par la FSEA auprès des prestataires de formation continue et des effets du Coronavirus a montré que le secteur s'attendait à une baisse de 30 % de son chiffre d'affaires en été. Étant donné que le développement de la participation à la formation continue est un indicateur important de la situation économique du secteur de la formation continue, cette estimation pessimiste semble réaliste.

Chiffres de l'OFS sur la participation à la formation continue
Dans le cadre de l'Enquête suisse sur la population active (ESPA), l'OFS collecte des données trimestrielles sur la participation à la formation continue de la population résidente en Suisse âgée de 25 à 74 ans. La participation à des cours de formation continue dans les 4 semaines précédant l'enquête est enregistrée. La participation à des séminaires, conférences ou ateliers est considérée comme une formation continue.