Contenu principal

Importance croissante des micro-justificatifs

  • 18.07.2022

Cet été, le Conseil de l’UE a accepté la recommandation relative à un concept européen de micro-justificatifs pour l’employabilité et l’apprentissage tout au long de la vie. Le Conseil veut ainsi renforcer la confiance dans les micro-justificatifs à l’échelle de l’Europe et soutenir l’apprentissage tout au long de la vie. La FSEA étudie dans quelle mesure ce concept est également pertinent pour la formation continue en Suisse.

La nécessité de se former ou de se reconvertir afin de répondre aux exigences du marché du travail s’est accrue. L’utilisation des micro-apprentissages permet aux citoyennes et citoyens d’acquérir des aptitudes et des compétences qui sont nécessaires sur le marché du travail et dans une société en constante évolution.

Définition commune de l’UE

Le 16 juin 2022, au terme de discussions qui auront duré près de deux ans, le Conseil de l’UE a adopté la recommandation concernant un concept européen de micro-certifications pour l’apprentissage tout au long de la vie et l’employabilité. Cette recommandation contient une définition commune ainsi que des éléments standardisés et des principes clés pour la conception et la délivrance des micro-certifications. Elle doit garantir une utilisation cohérente et uniforme des micro-certifications par les États-membres, les acteurs et les prestataires.

Après l’acceptation de cette recommandation, les États européens continueront de mettre à l’essai les micro-certifications sous différentes formes. De plus, d’ici à fin 2023, ils devront informer la Commission européenne des mesures qu’ils auront prises. Le Conseil de l’Europe présentera un rapport sur l’introduction des micro-certifications d’ici à 2027.

Des critères clairs

Selon la définition de l’UE, un badge numérique atteste les résultats d’apprentissage acquis par une personne en formation après un minimum d’apprentissage. Ces résultats ont été évalués sur la base d’exigences transparentes et clairement définies. L’objectif des micro-certifications consiste à transmettre des connaissances et des compétences spécifiques, qui sont nécessaires pour faire face aux exigences actuelles.

Une solution qui complète le système d’éducation établi

Les micro-apprentissages certifiés sont perçus comme une solution judicieuse pour combler des lacunes de qualification. Ils offrent des cours ou formations flexibles, ciblés et brefs et n’ont pas pour autant vocation à remplacer les systèmes d’éducation traditionnels. La définition repose sur trois points:

  • Les micro-justificatifs peuvent être utilisés comme des certifications indépendantes ou être combinés avec des certificats plus importants,
  • Les micro-justificatifs appartiennent à la personne en formation (ils sont donc cessibles et peuvent être échangés entre des établissements, des employeurs et des pays),
  • Les micro-justificatifs sont consolidés par des mesures d’assurance qualité.

Projet FSEA «Micro-Credentials»

Jusqu’à présent, les micro-justificatifs étaient un sujet très peu abordé dans la formation continue en Suisse. Par conséquent, dans le cadre d’un projet de développement axé sur la pratique, la FSEA analyse l’élaboration et la mise en œuvre de ces micro-justificatifs dans la formation continue en Suisse. Avec des prestataires de formation continue, la FSEA étudiera dans quelle mesure le concept élaboré au niveau européen pour les micro-justificatifs est pertinent pour la formation continue en Suisse.

Nous invitons toutes les personnes intéressées, les institutions de formation, les entreprises et les fédérations qui proposent déjà des micro-justificatifs ou qui souhaitent le faire, à prendre contact avec nous. La responsable du projet est Franziska Hedinger, collaboratrice scientifique.

Projet FSEA «Micro-Credentials»

Message SwissCore du 16.6.22 (Anglais)

Illustration: SwissCore