Contenu principal

La formation continue numérique dans les zones de montagne: «Une situation "gagnant-gagnant" pour toutes les parties impliquées»

  • 26.04.2021

Ritzy* – Formations continues pour l’hôtellerie, la gastronomie et le tourisme en Valais – participe avec succès au programme «Aide suisse à la montagne». Isabelle Frei, directrice de ritzy*Formation continue, décrit ses expériences positives avec cette aide financière.

L’Aide suisse à la montagne couvrira la moitié des frais pour des cours en lien avec la numérisation proposés sur la plate-forme formationcontinue.swiss.
Mme Frei, qu’est-ce qui vous a motivée à participer à ce projet, en tant que prestataire de formation continue?
Pour nous, trois critères importants entraient en ligne de compte pour participer à ce projet: zones de montagne, financement et numérisation. Le numérique est un thème incontournable dans pratiquement tous les aspects de notre activité au quotidien. Les thèmes de la sensibilisation et de la formation représentent un défi de taille, surtout dans le tourisme, car il faut développer les connaissances à partir de différents niveaux d’apprentissage et dans les domaines les plus divers.

Faire appel à des spécialistes pour assurer ces formations sur des thèmes divers, à la fois en montagne et dans des vallées difficiles d’accès, exige une organisation bien rodée et efficace en termes de coûts. Si de telles formations restent accessibles et abordables grâce à une aide financière, le transfert de connaissances pourra être assuré et les objectifs correspondants dans le domaine du numérique pourront être atteints.

Le projet s’inscrivait donc parfaitement dans votre stratégie d’entreprise…
Nous nous trouvions précisément au cœur d’un processus de développement visant à améliorer l’accessibilité de la formation continue dans le domaine du tourisme. Nous voulions à la fois encourager les thèmes du numérique et du développement durable et cela nous a amenés à rechercher des aides financières.

Avec le recul, la participation a-t-elle été profitable pour votre institut?
Oui, très clairement! Grâce à l’Aide suisse à la montagne, nous avons acquis, dans le secteur du tourisme, de nouveaux clients qui ne suivaient pas de formations continues pour des raisons financières. Comme l’Aide suisse à la montagne est étroitement liée au thème du numérique, nous avons développé ce dernier aspect dans le tourisme et dans diverses zones de montagne. C’est une situation «gagnant-gagnant» pour toutes les parties impliquées.

D’après vous, en tant que prestataire de formation continue, qu’est-ce qui est particulièrement utile dans ce projet?
Les tâches administratives ont été considérablement simplifiées, ce qui s’est avéré très avantageux pour nous.

Voyez-vous une tendance se dessiner concernant le public qui participe aux formations soutenues par l’Aide suisse à la montagne?
Chez nous, ce sont surtout des personnes individuelles travaillant dans des agences de tourisme ou des établissements hôteliers qui ont recours au financement proposé par l’Aide suisse à la montagne.

Dans le cadre de votre offre proposée avec ce programme, où se concentre la demande la plus forte?Très clairement dans le marketing, mais aussi dans les formations sur le management qui abordent l’orientation stratégique et le numérique.

Comment communiquez-vous sur les offres soutenues par l’Aide suisse à la montagne?
Nous avons clairement identifié toutes les formations bénéficiant d’un soutien de l’Aide suisse à la montagne par un «bouton», c'est-à-dire un logo et nous mentionnons spécialement l’aide financière. 

Nous avons communiqué sur cette aide au sein de la haute école du Valais et soutenons aussi le CAS «Digital Marketing for Touristic Services», que nous avons intégré de manière opérationnelle dans notre offre.

Recevez-vous un feed-back des participants, même en cette période de Coronavirus?
En raison de la pandémie, nous effectuons de plus en plus les formations en ligne. Les participants ont exprimé le souhait de conserver ce format même après la pandémie. Ils apprécient le fait de ne pas avoir de longs trajets à parcourir depuis les montagnes pour se rendre à un lieu de formation.

Recommanderiez-vous à d’autres prestataires de formation continue de participer à ce projet?
Oui, certainement. L’objectif commun, qui est de permettre la transformation numérique également dans les régions de montagne, doit être diffusé le plus largement possible. Avec cette aide financière, il n’y a aucun inconvénient pour les prestataires, uniquement des avantages: des clients satisfaits qui profitent de la réduction, des formateurs satisfaits qui ont des participants motivés et compétents sur le plan numérique. Ces derniers agiront ensuite comme des ambassadeurs en recommandant telle ou telle formation et pourront poursuivre leur développement en matière de numérique.

Entretien: Bettina Whitmore

 

Informations pour les prestataires

L’Aide suisse à la montagne soutient les formations continues dédiées au numérique. Ce programme s’adresse aux personnes résidant dans des régions montagneuses. Toute personne travaillant dans une micro ou petite entreprise implantée dans une zone de montagne peut suivre des formations à demi-tarif dans le domaine du numérique. La FSEA met sa plateforme de recherche de cours à la disposition des prestataires pour qu’ils puissent annoncer leurs offres de formation.

Les prestataires de formation continue peuvent à tout moment participer à ce programme: ils peuvent profiter de cette possibilité pour commercialiser leurs formations sur le numérique dans les zones de montagne.

Aide suisse à la montagne : Informations pour les prestataires

Isabelle Frei von ritzy*
Isabelle Frei, directrice de ritzy*Formation continue, utilise l'offre de l'Aide suisse à la montagne depuis début 2019.