Contenu principal

La formation continue – un champ d’action essentiel dans la lutte contre la pauvreté

  • 07.09.2018

La formation continue est un élément central de la lutte contre la pauvreté. C'est pourquoi elle reste un domaine d'action du programme de lutte contre la pauvreté pour la période 2019 à 2024. Des projets innovants sont nécessaires pour que l'impact de la formation continue soit efficace.

La promotion de compétences de base ainsi que la qualification d’adultes désavantagés restent des champs d’action essentiels de la lutte contre la pauvreté durant la période de 2019 à 2024. C’est ce qu’a communiqué la Confédération, les cantons, les villes et les communes dans une déclaration commune dans le cadre de la Conférence nationale de lutte contre la pauvreté qui s’est tenue vendredi à Berne.

La CI Compétences de base approuve expressément cette décision dans un communiqué de presse. La CI Compétences de base signale que l’accès à la formation continue hors structures réglementaires pour les personnes touchées par la pauvreté est semé de nombreux obstacles. Cela concerne en particulier les «working poor», les travailleurs pauvres, qui ont souvent un faible niveau de qualification. Ils ne sont guère promus par leurs employeurs et n’ont pas les moyens de financer leur formation continue à titre privé. La formation continue est cependant la clé d’une intégration durable dans le monde du travail et une issue à la pauvreté.

Les offres existantes ne suffisent toutefois pas à garantir une lutte efficace contre la pauvreté par la formation continue. En outre, depuis l’introduction de la loi sur la formation continue, il n’existe paradoxalement guère plus de possibilités de promotion pour des projets qui contribuent à l’élaboration de solutions adaptées à la lutte contre la pauvreté. C’est pourquoi la CI Compétences de base invite à mettre en œuvre de nouvelles solutions innovantes permettant d’améliorer l’accès à la formation continue.

C’est pourquoi l’offensive formation continue en faveur des personnes relevant de l’aide sociale, que la FSEA a initialisée en janvier avec la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) et qui entrera en phase d’application l’an prochain, est également une contribution à la lutte contre la pauvreté.

Plan de réalisation de la Plateforme nationale contre la pauvreté : mesures de prévention de la pauvreté 2019-2024

Le conseiller fédéral Alain Berset
Le conseiller fédéral Alain Berset à la conférence nationale contre la pauvreté. (Image: Bernhard Grämiger/FSEA)

La Communauté d’intérêts pour les compétences de base

La Communauté d’intérêts pour les compétences de base représente 21 associations et organisations qui s’engagent pour la promotion des compétences de base en Suisse. Les membres sont : des fédérations de la formation continue, des réseaux de prestataires, des représentants du domaine social, ainsi que des instituts de recherche. La Communauté d’intérêts pour les compétences de base a été fondée en août 2011 en vue de l’élaboration de la loi nationale sur la formation continue, et afin de mettre l’accent sur l’importance et la nécessité de promouvoir les compétences de base des adultes. Elle est géré conjointement par la FSEA et le fédération suisse Lire et Ecrire et coordonné par la SVEB.