Contenu principal

Le Parlement empêche des coupes budgétaires dans la formation continue

  • 09.12.2018

Lors du débat sur le budget 2019, le Parlement a rejeté la proposition du Conseil fédéral de réduire de près de 200'000 francs le budget de la formation continue. Le Conseil national et le Conseil des Etats envoient ainsi un signal positif au débat sur le message FRI 2021-2024.

La FSEA est soulagée de ce résultat positif du débat parlementaire de la session d'hiver 2018 : avec environ 7 millions de francs par an, la formation continue est de loin l'un des plus petits domaines de financement de l'ambassade du FRI (bien en dessous de 1 pour mille du budget total).

D'une part, la réduction aurait touché les cantons, qui auraient été privés des fonds dont ils avaient un besoin urgent pour promouvoir les compétences de base des adultes. Cela aurait entraîné un retard dans l'élaboration des cours de compétences de base essentiels pour les adultes. En outre, il n'y aurait pas eu d'argent pour financer les mesures de sensibilisation nécessaires d'urgence pour accroître la participation. Aujourd'hui, ce pourcentage est encore bien inférieur à 1 % des personnes touchées.

D'autre part, la réduction aurait entraîné une réduction des services fournis au système de formation continue par les organismes de formation continue pour le compte du SEFRI dans l'intérêt public. Cela comprend les services dans les domaines de l'assurance de la qualité, de l'information et de la coordination. Dans ce cas, la réduction aurait considérablement ralenti la mise en œuvre de la Loi sur la formation continue, qui n'est entrée en vigueur qu'en 2017. (RS)


Le Conseil national, comme le Conseil des Etats, s'est encore prononcé contre une réduction des fonds destinés à la formation continue lors de la session d'hiver 2018. (Photo : Services parlementaires)