Contenu principal

Les bases du nouveau système modulaire FFA ont été posées

  • 22.09.2020

La journée d'échanges FFA du 15 septembre passé a montré que la révision du système modulaire FFA repose sur une base solide. La situation liée au Coronavirus, la poussée de la numérisation qui en résulte et la prise de décision éthique ont également donné lieu à de riches discussions.

La révision du système modulaire FFA a franchi une nouvelle étape. Lors de la journée d'échanges FFA de cette année, les prestataires de formation et autres parties prenantes ont eu l'occasion d'échanger en détail sur l'état actuel de la révision. Le fait que la majorité des participants se soient montrés très positifs à l'égard de la révision a été démontré par une enquête menée au préalable auprès des prestataires et présentée lors de l'un des ateliers de cette journée : dans cette enquête, 94 % des personnes interrogées se sont déclarées "satisfaites", voire "très satisfaites" du nouveau profil de qualification du Brevet fédéral de formateur/trice d'adultes.

Une base largement acceptée
"Les fondations sont maintenant bétonnées, certains murs du bâtiment ont déjà été érigés, mais aucune pièce n'est encore terminée", a résumé le modérateur Hans-Peter Karrer à la fin de la journée. Les caractéristiques de base du nouveau système modulaire FFA sont présentes et apparemment largement acceptées - c'est sur cette base que les descriptifs modulaires seront désormais rédigés. Cependant, il est également apparu clairement qu'un certain nombre de décisions doivent encore être prises avant l'achèvement prévu de la révision en 2023. La philosophe Barbara Bleisch a apporté une contribution à cet égard avec son discours d'ouverture sur la prise de décision éthique ; la raison réelle de sa présentation lors de cette journée était que le nouveau profil de qualification contient un domaine de compétence pour l'action éthique dans la vie professionnelle quotidienne des formateurs/trices et fait donc partie du nouveau système FFA.

Le Coronavirus reste un sujet important
Bien entendu, cette journée d'échanges ne pouvait pas ignorer la crise du Coronavirus et ses conséquences pour le secteur de la formation continue. En plus des deux ateliers sur la révision FFA, un troisième atelier a permis un échange sur le sujet. Un souhait fortement exprimé a été que les règlements spéciaux actuellement en vigueur jusqu'à la fin de 2020 soient bientôt prolongés, permettant par exemple un enseignement en ligne plus important dans les modules FFA. En général, la poussée de la numérisation induite par le Coronavirus dans le secteur de l'enseignement supérieur a soulevé un certain nombre de questions, comme celle de savoir si l'enseignement à distance doit être considéré comme équivalent à l'enseignement en classe. Entre-temps, la journée d'échanges FFA 2020 a elle-même été épargnée du sort de devoir se dérouler dans l'espace numérique - dans les grandes salles de la Bernexpo, les règles de distance ont pu être respectées.