Contenu principal

Les résultats de l’étude PISA donnent un signal important pour la formation continue

  • 09.12.2019

Les élèves suisses lisent de plus en plus mal. Les jeunes de quinze ans devront probablement rattraper à l’âge adulte ce qu’ils ne savent pas faire actuellement. C’est un défi pour la formation continue.

L’OCDE publie tous les trois ans l’étude dénommée PISA. Sa dernière édition se focalise sur la compétence de lecture des élèves de quinze ans. Les résultats montrent une tendance à la détérioration des compétences. Bien que l’étude indique que les performances des élèves suisses se situent dans la moyenne de l’OCDE, les auteur·e·s parlent de signes alarmants.

Impact sur le quotidien et la vie active


L’étude a montré que la compétence de lecture a diminué de 8 points entre 2015 et 2018. Par ailleurs, les disparités au niveau de la compétence de lecture ont augmenté entre 2015 et 2018, ce qui indique une tendance à l’augmentation de l’écart de performance entre les bons et les faibles lecteurs. L’étude constate qu’en Suisse, ce sont surtout les performances du groupe de faibles lectrices et lecteurs qui ont diminué. Elle montre en général « une hausse du taux d’élèves Suisses qui n’ont pas acquis les compétences nécessaires en lecture pour surmonter les défis du quotidien ou de la vie active. »

La nécessité de proposer des cours de formation pour adultes


Les jeunes traînent ces faiblesses dans leur vie d’adulte et celles-ci influencent leurs chances professionnelles. C’est pourquoi des cours de formation pour adultes qui s’adresseraient directement aux personnes qui ont des difficultés de lecture, sont indispensables. En plus de l’offre de cours, il est également primordial d’informer et de sensibiliser les adultes à ce sujet. En Suisse, on est bien informé sur les difficultés importantes concernant le domaine des compétences de base : la Confédération et les cantons ont déjà lancé diverses mesures. Celles-ci sont cependant encore largement insuffisantes pour répondre aux besoins réels. À Berne, le Parlement va traiter la question de la répartition des subventions fédérales dans le secteur de l’éducation dans les prochains mois. Dans le Message FRI du Conseil Fédéral (Formation, Recherche, Information), la formation continue n’occupe encore qu’une place assez réduite.

Les résultats de la dernière étude PISA montrent que les tâches de la formation continue vont plutôt augmenter que diminuer. Cette tendance devrait avoir des répercussions sur la répartition des subventions.

 

 

Téléchargement de l'étude