Contenu principal

Première journée nationale sur la qualité dans la formation continue

  • 05.10.2017

La qualité dans la formation continue est un sujet qui touche beaucoup de monde. C'est ainsi que près de 100 personnes ont participé à la première journée nationale sur la qualité dans la formation, qui s'est tenue le 3 octobre à Berne.

Tous les principaux groupes concernés étaient représentés – des prestataires privés, des représentantes et représentants de hautes écoles, des cantons et de la Confédération, des responsables de labels et experts qualité ainsi que diverses associations. Pendant tout un après-midi, les participants ont débattu de l'assurance et de la gestion de la qualité à tous les niveaux de la formation continue : du niveau organisationnel au niveau professionnel en passant par celui de l'offre.

Ils se sont notamment interrogés sur les mesures à prendre après l'entrée en vigueur de la loi sur la formation continue (LFCo) en début d'année. La discussion a montré que certains correctifs étaient effectivement encore nécessaires.

En principe, la loi met la responsabilité de la qualité entre les mains des prestataires. Dans le domaine de la formation continue financée par les pouvoirs publics, la loi prescrit explicitement l'assurance et le développement de la qualité au niveau de l'information, de la qualification des formatrices et formateurs, des programmes d'apprentissage et des procédures de qualification, sans préciser à qui incombe cette tâche.

Au cours de cette journée, des voix se sont élevées pour exiger hautement et clairement une coordination et l'éclaircissement sur cette question. Non seulement les prestataires estimaient qu'il fallait combler certaines lacunes, mais les cantons trouvaient eux aussi qu'il y avait un retard à rattraper. Leur exigence s'adressait en premier lieu au Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI). Ses représentant(e)s ont réagi en renvoyant la balle : pour eux, cette journée en elle-même constitue le premier pas vers une solution. Si l'on considère la rencontre comme une occasion non seulement de déposer ses revendications, mais également d'encourager l'élaboration d'une ordonnance relative à la LFCo, c'est effectivement juste.

Comme l'étude sur la formation de la FSEA, «Bildungsstudie 2016», consacrée à la qualité l'a déjà montré, dans la majorité des organisations, l'assurance de la qualité et la gestion de la qualité relèvent de la compétence de la direction. Les participants ont souligné qu'il était néanmoins important qu'au sein d'une institution tous aient la même conception de la qualité. En même temps, LA qualité en tant que telle n'existe pas. Et Ruth Meyer Junker de résumer dans son exposé : «La qualité, c'est tout simplement lorsqu'on obtient le résultat voulu». Une définition parfaitement salomonienne.

Que signifie la qualité pour vous? Les réponses étaient diverses. (Image: Simone Kamm/SVEB)