Contenu principal

Renforcer les synergies avec des projets de mobilité

  • 16.09.2022

La FSEA assiste les prestataires de formation continue pour la planification et la réalisation de projets de mobilité. Dans un laboratoire d’idées, la Fédération fournit le 18 avril 2023, conjointement avec Movetia, des informations sur le projet. La collaboratrice qui en est chargée à la FSEA s’est au préalable entretenue avec la fondation SILVIVA, qui a réalisé en mai un projet d’échange en Suisse.

Christian Stocker, directeur adjoint de la fondation SILVIVA pour l’éducation à l’environnement par la nature, résume ses expériences dans un entretien avec Saambavi Poopalapillai.

Monsieur Stocker, quel projet de mobilité avez-vous réalisé ?
Nous avons organisé le 16th European Forest Pedagogics Congress. Il portait sur le thème « Apprendre dans et avec la nature à l’époque de la crise climatique – perspectives et solutions européennes », et a eu lieu du 11 au 13 mai 2022 à Zurich. 120 personnes de tous les pays européens, dont 55 de Suisse, y ont participé.

Christian Stocker est responsable de la formation continue forestière à la fondation SILVIVA pour l’éducation à l’environnement avec la nature.

Qu’est-ce qui a donné naissance à ce projet d’échange ?
SILVIVA fait partie d’un réseau européen et est membre de l’European Forestpedagogy Subgroup, dont les congrès sont organisés tour à tour par les pays membres.

Quels étaient les objectifs poursuivis par SILVIVA ?
Il nous importait d’avoir un échange sur les filières et activités de formation existantes. Et pas seulement cela, mais également de collecter et de développer de nouvelles offres de formation innovantes. Très concrètement, nous visions également à ce que les participants et participantes puisent tirer de leur participation et du travail de préparation et de suivi des inspirations pour trouver dans leur travail quotidien des solutions ayant un impact favorable sur le climat.

Que retenez-vous du projet de mobilité en tant qu’organisateur ?
Cette expérience nous a certainement appris encore une fois qu’il faut également suffisamment de ressources pour le travail de suivi. Mais l’acquis essentiel de ce projet d’échange est pour nous la coopération avec des partenaires locaux. 

Dans quelle mesure la coopération avec vos partenaires s’est-elle améliorée ?
D’une part, le projet de mobilité a renforcé notre coopération avec les partenaires de la manifestation. Nos relations avec les écoles naturelles de Zurich et le parc naturel Sihlwald se sont intensifiées sur le plan personnel, organisationnel et thématique. D’autre part, nous avons par exemple pu développer le contact avec Zurich Tourisme. L’association nous a soutenus dans la recherche d’hôtels pour le congrès, ce qui a nettement simplifié l’organisation. Les projets d’échange peuvent ainsi déboucher sur de précieuses nouvelles synergies.

Que conseillez-vous aux organisations qui n’ont pas encore réalisé de projets de mobilité ?
Faites-en l’essai ! Cela en vaut la peine. Pour nous, le projet a généré de nouveaux contacts, en Suisse et à l’étranger. Mais il y avait également une plus-value au niveau du contenu, puisque beaucoup de nouvelles idées ont été développées, que nous mettons à présent à l’essai.

Interview : Saambavi Poopalapillai

Laboratoire d’idées pour projets de mobilité le 18/04/2023 à Zurich

L’atelier gratuit sur les projets de mobilité s’adresse aux professionnels et professionnelles de la pratique de la formation professionnelle :

Programme et inscription (allemand)

Projet de mobilité « Compétences climatiques »

Movetia et la FSEA: une collaboration pour la formation des adultes