Contenu principal

Un nouveau groupe parlementaire fait de la formation continue l’une des principales revendications de la politique en matière de formation

  • 24.06.2019

Le groupe parlementaire consacré à la formation continue doit permettre aux thèmes de la formation continue d’acquérir plus de poids et faire avancer les décisions politiques importantes.

La formation continue fait l’objet d’une loi fédérale à part entière et occupe ainsi une place fixe dans le système de formation national depuis 2017. Dès cette date au plus tard, elle figure également à l’agenda des affaires politiques fédérales. Malgré cela, la formation continue ne bénéficie pas du soutien qu’elle mérite en regard de son importance tant sociale qu’économique.

Le groupe parlementaire Formation continue veut changer les choses. Formé pendant la session d’été 2019, il est ouvert aux parlementaires de tous les partis et co-présidé par les conseillers nationaux Matthias Aebischer (PS, BE; président de la Fédération suisse pour la formation continue FSEA), Philipp Kutter (PDC, ZH), Rosmarie Quadranti (PBD, ZH), Maya Graf (Verts, BL), Christoph Eymann (LDP, BS) et Isabelle Chevalley (Verts’libéraux). À ce jour, le groupe compte 30 membres du Conseil national et du Conseil des États.

Son objectif est de traiter les thèmes de la politique de la formation continue et de préparer les décisions pertinentes au niveau politique. En font notamment partie le financement de la formation continue au niveau fédéral dans le message FRI 2021-2024. D’autres thèmes seront l’importance de la formation continue sur le marché du travail, dans le cadre de l’aide sociale ou, plus généralement, pour la révolution numérique.

parlament fédéral
Zu den Aufgaben der parlamentarischen Gruppe wird die Vorbereitung der BFI-Botschaft 2021-2024 gehören. (Bild pixabay)