Contenu principal

Accroître le nombre de citoyens de l'UE à apprendre tout au long de la vie

  • 07.12.2017

L'UE veut augmenter la proportion de citoyens européens qui apprennent tout au long de leur vie à 25 % d'ici 2025. A l'heure actuelle, seulement 11 % de la population active adulte participe à l'apprentissage tout au long de la vie. L'UE a fixé ce cap lors du sommet social de Göteborg du 17 novembre qui fait parti d'un espace européen de l'éducation jusqu'en 2025.

Cette initiative est accueillie favorablement par l'Association européenne pour l'éducation des adultes (EAEA), dans laquelle la Suisse est représentée par la FSEA. L'association souligne toutefois que l'accent devrait moins être mis sur le concept d'"éducation", qui s'applique davantage à l'enseignement scolaire et universitaire qu'au large spectre de l'apprentissage non formel. EAEA écrit que ce n'est qu'en tenant compte de l'apprentissage non formel que l'objectif fixé peut être atteint.

L'EAEA propose également que l'Espace européen de l'éducation soit plus étroitement lié aux stratégies existantes en matière d'éducation et de formation tout au long de la vie, telles que les stratégies visant à assouplir les biographies et la validation des acquis.  

Enfin, l'EAEA souligne la nécessité d'une structure de gestion qui inclurait également d'autres cercles. L'association recommande que la Commission européenne coopère avec les différentes directions de l'EAEA, ce qui impliquerait d'autres organisations et partenaires sociaux. (RS)