Contenu principal

Les comptes personnels de formation – un instrument à pièges

  • 03.12.2019

Les comptes de formation individuels peuvent réellement améliorer les résultats de formation de certains groupes ciblés. Il faut pour cela respecter quelques règles, comme le montre une étude de l’OCDE. Les comptes personnels de formations peuvent-ils relever les défis du monde du travail dans le futur ? D’après une étude de l’OCDE, la réponse est oui et non.

Le rapport de l’OCDE « Compte personnel de formation – panacée ou boîte de Pandore » a pour but de donner des conseils aux responsables politiques lors de la conception d’un tel programme. Il est fondé sur les connaissances acquises grâce à de nombreuses études de cas, de l’évaluation de la littérature spécialisée et des programmes antérieurs.

Actuellement, ce compte personnel de formation n’existe qu’en France sous le nom « Compte personnel de formation ». Le rapport aborde donc une approche plus vaste qui inclut les programmes d’apprentissage et de formation continue.

La conclusion du rapport est que les comptes personnels de formation n’est pas la solution pour faire face à tous les défis lancés par le renouvellement du monde du travail. D'après les  auteur·e·s, cette mesure, comme toute autre mesure de formation continue, pourrait devenir une boîte de Pandore aussitôt qu'il s’agit de traiter les problèmes en détail. Ils mettent en valeur l'importance de bien comprendre les points forts et les faiblesses des programmes de ce type. Cependant, ils considèrent que les comptes personnels de formation contribuent au succès de la formation continue. Les auteur·e·s ont présenté une liste détaillée des connaissances principales qui ont pu être acquises grâce à l’analyse du concept des comptes personnels de formation (et au sens large des programmes d'apprentissage et de formation continue).

En visant des groupes cible bien précis, les programmes d’apprentissage individuels pourraient réduire l’écart dû au fait que les personnes les moins qualifiées suivent moins de formations continues, à cause d’un effet d’entraînement. Cependant, pour qu’un tel programme puisse avoir une influence décisive sur les résultats de la formation continue, il faudrait mettre à disposition des moyens financiers considérables. De plus, les programmes d’apprentissage individuels devraient être maintenus à un certain niveau de simplicité, afin d’atteindre un large groupe de participants. Finalement, il faudrait mettre en place des mesures complémentaires aux programmes de formation individuels pour soutenir la participation des groupes sous-représentés.

Les auteur·e·s soulignent aussi l’importance de la qualité de la formation continue. Limiter le type de formation continue suivie dans le cadre d’un compte personnel de formation pourrait aussi augmenter l’efficacité des formations sur le plan des résultats personnels et sur le marché du travail.