Contenu principal

Microrecensement : mettre l'accent sur les modèles de participation et l'apprentissage informel

  • 17.09.2018

Dans le deuxième rapport sur le "Microrecensement formation de base et formation continue 2016", l'Office fédéral de la statistique donne des précisions sur la participation de la population suisse à la formation continue et à l'apprentissage informel. Cela montre que, bien que l'apprentissage informel soit en léger déclin, il peut également offrir des opportunités à certains groupes de la population.

Il y a deux ans, la dernière enquête du microrecensement formation de base et formation continue de la population suisse a eu lieu. Celle-ci se déroule tous les cinq ans. Après un premier rapport en automne 2017 présentant les chiffres les plus importants, voici la deuxième évaluation plus détaillée de l'Office fédéral de la statistique (OFS). Pour la première fois, les chiffres sur l'apprentissage informel sont également publiés dans cet ouvrage, cela jette notamment un regard différencié sur les modèles de participation des différents groupes de population.

Léger déclin de l'apprentissage informel
Alors que la participation à la formation continue a légèrement augmenté depuis 2011, l'activité d'apprentissage informel - c'est-à-dire l'apprentissage ciblé en dehors d'un établissement - a légèrement diminué. 41,1% de la population suisse âgée de 15 à 75 ans affirme avoir appris de cette manière en 2016. C'est un peu moins de 7 % de moins qu'en 2011.

Toutefois, comme en 2011, la participation à l'apprentissage informel reste très similaire à d'autres activités de formation. La grande majorité des personnes qui apprennent de manière informelle participent également à l'éducation ou à la formation. Seulement un peu moins de 9 % de la population apprend exclusivement auprès d'institutions extérieures (voir graphique).

Possibilités d'apprentissage autonome
L'inégalité de participation des groupes socio-économiques, déjà constatée dans le dernier rapport sur la formation continue, s'observe également dans une certaine mesure dans l'apprentissage informel. Ce chiffre augmente nettement avec un niveau d'éducation plus élevé. La situation sur le marché du travail par contre, a moins d'influence sur cette forme d'apprentissage : seuls 3 points de pourcentage séparent les salariés des chômeurs dans l'éducation et la formation informelles. En formation continue, il y en a 14.

Il pourrait être pertinent que l'apprentissage informel soit pour la plupart gratuit. Après tout, les coûts élevés sont cités comme le deuxième obstacle le plus important à la participation à la formation continue, après le manque de temps. De même, pour les personnes handicapées, l'apprentissage autonome semble être plus accessible, car contrairement à l'apprentissage institutionnalisé, les taux de participation sous cette forme sont presque les mêmes.

La deuxième génération rattrape son retard
Pour les personnes issues de l'immigration, le rapport établit une distinction entre la première et la deuxième génération. Cette vision différenciée montre que les valeurs des personnes issues de l'immigration et des personnes qui vivent déjà en Suisse dans la deuxième génération sont pratiquement identiques en ce qui concerne la formation continue et l'apprentissage informel. Dans l'ensemble, ils sont encore moins souvent absents de toute forme d'éducation. Il faut toutefois garder à l'esprit que l'âge moyen de ce groupe est bas. Cependant, la première génération est beaucoup moins active dans l'éducation, la formation et l'apprentissage informel.

Pas de déluge de certificats
Moins d'un cinquième de toutes les formations continues suivies en Suisse se terminent par un diplôme. À 29%, il y a une confirmation de participation. Avec 54% des cours de formation continue, la majorité de tous les cours sont même suivis sans certificat.

Si un certificat est délivré, il s'agit dans la moitié des cas d'un diplôme délivré par le prestataire de formation. Un bon tiers sont des certificats de l'industrie. Viennent ensuite les cours préparant à l'obtention d'un diplôme fédéral dans l'enseignement et la formation professionnelle supérieure (14 %) et les diplômes internationaux (10 %).
Un commentaire de la FSEA sur la deuxième évaluation suivra. (PhS)

Publication actuelle de l'OFS

>> plus de faits et de chiffres sur le thème de la formation continue

L'apprentissage informel et la participation à la formation continue se chevauchent fortement (voir rapport ci-dessous, source : OFS).