Contenu principal

La formation continue sur la grande scène

Les programmes internationaux d'éducation et de formation contribuent à promouvoir les échanges mondiaux et visent à intégrer l'apprentissage tout au long de la vie et l'éducation des adultes dans les systèmes éducatifs et les législations nationales. Le Cadre pour l'action de Belém, l'Agenda 2030 pour l'éducation et la recommandation de l'UNESCO pour la formation continue revêtent une importance particulière pour la Suisse.

CONFINTEA

La Conférence mondiale de l'UNESCO sur la formation continue CONFINTEA (Conférence internationale sur l'éducation des adultes) est d'une importance capitale pour le développement mondial de l'apprentissage tout au long de la vie. Depuis sa première conférence en 1949, cinq autres conférences ont été organisées tous les 12 ans. En 2009, 144 États ont adopté un document politique final dans CONFINTEA VI, le Cadre d'action de Belém. Ce document met l'accent sur l'éducation au développement durable et définit des principes et des objectifs à cette fin. La Suisse a signé ce Cadre d'action de Belém et s'engage ainsi à mettre en œuvre les objectifs définis (voir le rapport FSEA sur la mise en œuvre en Suisse). Cette tâche incombe à la Commission suisse pour l'UNESCO, dont le siège se trouve au Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

Les Etats signataires s'engagent à suivre la mise en œuvre des objectifs de Belém dans leur pays. Ce suivi est régulièrement publié dans les rapports GRALE (Global Report on Adult Learning and Education).

Outre ce Cadre d'action de Belém, CONFINTEA VI a également adopté les recommandations de l'UNESCO pour la formation continue. Celles-ci contiennent des principes non contraignants pour le développement des bases juridiques nationales des membres de l'UNESCO. Dans le cadre des rapports GRALE, l'Institut de l'UNESCO pour l'apprentissage tout au long de la vie (UIL) observe régulièrement leur mise en œuvre.

Importance et potentiel pour la Suisse :
La CONFINTEA, le Cadre d'action de Belém et les recommandations de l'UNESCO créent une comparabilité internationale et permettent de réfléchir à sa propre pratique dans la promotion de la formation continue. Les approches efficaces d'autres pays peuvent être adaptées au contexte suisse. Le suivi et la collecte de données quantitatives et qualitatives sur la formation continue en Suisse fournissent des informations pertinentes pour les décisions politiques.

Agenda 2030 pour l'éducation

Avec les Objectifs de développement durable (ODD, qui s'appellent en anglais : "Sustainable Development Goals, SDGs"), le monde s'est mis d'accord sur un ambitieux programme d'éducation universelle pour la période 2015-2030, qui est ancré dans l'ODD 4. Cet objectif 4 et ses sous-objectifs sont désignés sous le nom d'Agenda 2030 pour l'éducation. L'accent est mis sur l'accès à l'éducation, l'inclusion et l'égalité des chances, ainsi que sur la qualité et les résultats de l'apprentissage à tous les niveaux et une approche d'apprentissage tout au long de la vie d'ici 2030.

Un cadre d'action sert à mettre en œuvre cet Agenda 2030 pour l'éducation. Il montre comment les engagements pris au Forum mondial sur l'éducation en 2015 à Incheon en Chine peuvent être mis en pratique aux niveaux national, régional et mondial.

Importance et potentiel pour la Suisse :
Pour mettre en œuvre l'Agenda 2030, le Conseil fédéral a adopté la Stratégie de développement durable (SDD) 2016-2019. Cette SDD sert d'instrument de pilotage pour la politique intérieure et extérieure. La Suisse rend régulièrement un rapport à l'ONU sur la mise en œuvre de l'Agenda 2030, ce qui permet à la Suisse d'améliorer la coopération entre la Confédération, les cantons et la société civile.