Contenu principal

Expériences pratiques avec la nouvelle norme eduQua:2021

  • 24.03.2021

Au cours des deux dernières années, un travail intensif a été effectué sur la révision de la norme eduQua. M.E.S. Gestion, en tant que l'un des cinq prestataires de formation, a accepté de tester la nouvelle norme eduQua:2021 dans le cadre du pilote. Mme Saloua El Chimi, adjointe de direction et formatrice chez M.E.S Gestion Sàrl à Neuchâtel nous livre ses impressions.

Comment avez-vous vécu l'audit pilote ?
Nous avons très bien vécu cet audit. Nous avons été accompagnés dans la compréhension de cette nouvelle norme et dans l’identification des différences majeures avec la norme 2012. Il faut souligner que, les supports tels que la norme de qualité et le règlement de la procédure de certification sont complets et distincts.

Quelle est la différence pour vous en tant que fournisseur par rapport à la précédente norme eduQua 2012 ?
Nous avons constaté deux différences majeures. Tout d’abord la structuration, les principes sont plus clairs et rassemblent les critères qui y sont relatifs ainsi, il est plus facile pour le prestataire de construire son argumentaire et de rassembler les preuves de la conformité avec les exigences. La normes eduQua:2012 était quant à elle plus compliquée : nous avions parfois du mal à savoir si un argument correspondait à un critère plutôt qu’à un autre.

La seconde différence se trouve dans les nouveaux critères qui sont plus complets. Ils englobent l’ensemble de l’écosystème de l’entreprise ou de l’institut de formation. Chez MES Gestion, nous pratiquons une approche moderne de management et de gestion de projet agile. La norme actuelle est tout à fait moderne dans son approche et colle à la réalité du marché de la formation et de la gestion d’entreprise.

Selon vous, quels sont les points forts de la nouvelle norme du point de vue de la mise en œuvre pratique ?  Où voyez-vous des faiblesses ou des possibilités d'amélioration ?
Les objectifs à atteindre sont plus facilement identifiables. Ce qui engendre un vrai questionnement et un travail de fond pour les institutions. Ensuite, les principes et les critères couvrent l’ensemble de l’institution, ce qui laisse une grande liberté pour adapter la mise en œuvre des critères de qualité selon le mode de fonctionnement interne.

D’autre part, l’outil d’auto-évaluation peut aussi servir de tableau de bord pour l’amélioration continue et pour la création d’un système de gestion global.

Nous n’avons pas identifié de faiblesses ou de possibilités d’améliorations. La norme telle que conçue s’adapte réellement à tout type d’institut et garantit une grande qualité des prestations.

Depuis près d'un an, la pandémie de Corona oblige les prestataires de formation continue à mener leurs offres principalement par voie numérique. Cela a-t-il changé la manière dont la qualité est traitée dans votre institution ?
Notre entreprise a rapidement pris le parti de digitaliser ses prestations de formation. Cela nous a été relativement accessible, si je puis dire, car nous avions déjà développer cette culture digitale au sein de notre entreprise et travaillions déjà de manière agile avec des outils digitaux.

La qualité a été le point de départ pour le choix des formules à proposer selon les objectifs de chaque formation. Certaines de nos formations se font avec des cursus pré-enregistrés suivis d’exercices pratiques et des sessions live, alors que d’autres prestations se font en live suivies d’exercices pratiques puis de sessions individuelles.

La qualité ayant toujours occupé une place centrale dans notre institution, je ne dirai pas que nous avons changé la manière dont nous la traitions mais plutôt que nous l’avons adapté à de nouveaux canaux.

De nouvelles questions ont-elles été soulevées ?
La responsabilisation du participant ainsi que sa capacité de concentration sur un temps donné de formation sont, selon moi, des vraies sources de questionnement. En revanche, il existe une multitude d’outils digitaux et la formation d’adulte permet une grande créativité en termes de méthodes et techniques d’apprentissages.

À votre avis, dans quelle mesure la nouvelle norme couvre-t-elle la formation continue dans les environnements numériques ?
Cette nouvelle norme a une approche très globale et ouverte pour l’atteinte des exigences qualité. A mon sens elle répond parfaitement à l’évolution de l’environnement de la formation continue, et comme je le disais plus haut, à une forme agile de gestion d’entreprise.

Votre offre de formation comprend divers cours et une entreprise de formation commerciale pour les chômeurs. Selon vous, quel est le plus grand défi en matière d'assurance qualité ?

Le défi pour nous est d’assurer le niveau de qualité de l’institution et de ses prestations, sachant que nous avons actuellement 3 prestations très différentes. D’ailleurs, nous sommes en train de développer une 4ème qui l’est encore plus de part son modèle de formation (Digitalizers).

Dans quelle mesure la norme eduQua révisée peut-elle apporter un soutien dans ce domaine ?
Dans ce sens, la nouvelle norme nous offre une grande liberté sur les moyens à déployer pour atteindre les exigences de qualité. Elle propose un cadre général avec un accent marqué sur l’institution et son mode de gestion de la qualité de ses prestations. La norme est donc parfaitement alignée avec les spécificités de nos offres.

M.E.S Gestion est un prestataire de formation continue de taille moyenne, installé dans le canton de Neuchâtel. Dans quelle mesure les nouveaux critères eduQua sur le contexte, la gestion des risques et la sécurité et la protection des données sont-ils importants pour votre organisation et vos pratiques de gestion ? (Critères A1, A5 et A6 pour le principe A, Leadership)
Ces critères sont essentiels pour assurer la qualité globale de l’institution. Nous faisions d’ailleurs une analyse des risques dans nos précédentes certifications. Le fait de les avoir intégrés est selon moi primordial. Cela permet un questionnement sur la gestion de son institution et aussi un accompagnement externe dans la mise en place de solutions adaptées.

Plus spécifiquement : la sécurité et la protection des données est une vraie question d’actualité, d’autant plus, avec une présence numérique. De pouvoir identifier les objectifs à atteindre est un vrai avantage pour notre institution.

Avons-nous oublié une thématique importante à vos yeux ? Souhaitez-vous ajouter quelque chose ?
Il me semble que nous ayons couvert les points principaux. Je vous remercie grandement pour cet interview. Nous sommes très fiers d’avoir participé à ce projet pilote dans le cadre de la nouvelle norme eduQa:2021. Cette dernière apporte, selon moi, une réelle vraie plus-value à tout institut de formation.

L'IFC et eduQua:2021 : vers une nouvelle culture de la qualité

eduQua:2021 à l'épreuve pratique

Révision de la norme eduQua