Contenu principal

Faciliter l'accès des personnes âgées à la formation

  • 16.05.2019

Le Conseil fédéral veut continuer à promouvoir le potentiel de la main-d'œuvre nationale. Il souhaite notamment renforcer la compétitivité des travailleurs d'un certain âge. Il est souvent difficile pour les personnes de plus de 50 ans qui perdent leur emploi de trouver un nouvel emploi.

Avec quatre mesures ciblées dans le domaine du placement et de la formation, le Conseil fédéral vise à accroître la compétitivité de ces personnes sur le marché du travail et à faciliter leur réinsertion.

En plus d'un bilan professionnel, de l'analyse du potentiel et d'une orientation professionnelle des salariés de plus de 40 ans, la formation et la formation continue devraient être prises en compte plus régulièrement qu'à l'heure actuelle. En outre, le Conseil fédéral veut permettre aux chômeurs seniors difficiles à placer de réintégrer le marché du travail par le biais d'un programme d'insertion.

L'objectif est d'étendre et améliorer les services de conseil offerts par les centres régionaux pour l'emploi des personnes seniors. Enfin, l'accès à la formation et à l'emploi des personnes âgées de plus de 60 ans devrait être facilité.

Les mesures visant à renforcer la compétitivité des travailleurs seniors et à initier certains groupes d'étrangers à la formation professionnelle et au marché du travail sont limitées dans le temps (de 2020 à 2024 au maximum). Le volume d'investissement pour le renforcement du potentiel de la main-d'œuvre indigène s'élève à environ 300 millions de francs. Entre 2020 et 2022, 62,5 millions de francs seront investis chaque année dans le programme d'impulsion des Centres régionaux de placement pour l'emploi en faveur des chômeurs âgés. (RS)

-> Vers le communiqué de presse