Contenu principal

La Confédération propose une obligation générale de certificat et de masque dans la formation continue

  • 30.11.2021

En raison du variant Omikron, probablement hautement contagieux, le Conseil fédéral a proposé le 30 novembre aux cantons de renforcer à nouveau les mesures anti-COVID-19. La formation continue est également concernée par ces durcissements. Désormais, la formation continue sera soumise à une obligation générale de certificat et de masque. Ces mesures devraient être limitées jusqu’au 24 janvier 2022.

Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), le nouveau variant du Coronavirus Omikron présente un risque élevé de se propager même parmi les personnes vaccinées. Lors de sa réunion de crise extraordinaire du 30 novembre, le Conseil fédéral a donc lancé à titre préventif la consultation sur la réintroduction de mesures renforcées.

Extension de l'obligation de certificat dans les espaces intérieurs

L'obligation de certificat doit être étendue à toutes les manifestations en intérieur accessibles au public. L'exception actuelle pour les groupes stables de moins de 30 personnes, qui s'applique actuellement à la formation continue, serait ainsi supprimée.

Extension de l'obligation de porter un masque

L'obligation de porter un masque sera également étendue. Dans les établissements publics où un certificat obligatoire est déjà en vigueur, une obligation supplémentaire de porter un masque s'appliquera à l'avenir.

Durée de validité plus courte des certificats

Par ailleurs, l'ordonnance COVID-19 sur les certificats sera adaptée de manière à ce que les tests PCR ne soient plus valables que 48 heures au lieu de 72 heures. La durée de validité des tests rapides d'antigènes doit être réduite de 48 heures à 24 heures.

La FSEA souligne que les nouveaux durcissements portent un coup dur au secteur de la formation continue. Il faut ainsi s'attendre à ce que le nombre de participantes et participants à la formation continue diminue à nouveau en raison de ces mesures. Il est donc urgent de respecter, si possible, la limitation des mesures jusqu’à la fin du mois de janvier promise par le Conseil fédéral. Il en résulte au moins une perspective de planification pour la branche. 

Communiqué de presse du Conseil fédéral du 30.11.21