Contenu principal

Le pays a besoin de meilleurs talents - vraiment ?

  • 05.12.2018

La Suisse a besoin de plus de talents de haut niveau pour pouvoir suivre le rythme des autres pays dans la transition numérique. C'est ce que dit Sébastien Kulling, directeur romand de digitalswitzerland. Mais qu'est-ce qu'un grand talent ?

"Pepper" est un petit robot humanoïde qui bavarde joyeusement avec son homologue humain - tant qu'il comprend les questions qui lui sont posées. "Parle à voix haute", lui disent-ils. Et lui posent des questions à partir d'un catalogue fixe.

Avec le robot Pepper, la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW) étudie les futures utilisations possibles des robots. Il est difficile de croire que ces robots pourront un jour remplacer des personnes dans des situations qui impliquent plus que des processus automatisés. Et pourtant, il faudra s'habituer à l'idée.

Pepper s'est présenté lors de l'événement digital#lifelonglearning face aux formateurs et autres acteurs de la formation continue. L'événement a également donné un aperçu d'autres technologies numériques qui sont déjà utilisées dans la formation continue aujourd'hui ou qui pourraient jouer un rôle dans l'avenir. L'événement a été organisé conjointement par la FSEA et digitalswitzerland.

Au vu du développement de l'intelligence artificielle, la question se pose : Où situer l'homme ? Celui-ci n'est en aucun cas obsolète. Toutefois, dans certains domaines d'activité, il ne sera guère utilisé dans la même mesure qu'aujourd'hui.

Sébastien Kulling, directeur romand de digitalswitzerland, est toutefois convaincu que la numérisation créera des emplois supplémentaires. La Suisse est également bien positionnée pour l'avenir. Mais pour qu'il en reste ainsi, il faut plus de soi-disant meilleurs talents. Sébastien Kulling répond dans une interview ce qu'il entend par là et ce qui arrive à ceux qui ne sont pas les meilleurs talents.

Robot
Pepper répond aux questions. Mais seulement celles qu'il connaît déjà. (Image : FSEA)