Contenu principal

Les adultes voient la formation continue de manière positive – mais souvent, ils ne poursuivent pas leurs études

  • 15.02.2021

Dans le cadre d'un vaste sondage d'opinion sur la formation continue, le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle (Cedefop) a interrogé plus de 40 000 adultes de plus de 25 ans dans 30 pays au cours de l'été 2019. 96 % des personnes interrogées considèrent que la formation continue est importante, et près de 70 % estiment que son importance continuera de croître au cours des dix prochaines années. Néanmoins, les chercheurs estiment qu'il est nécessaire d'agir.

Après un premier sondage d'opinion sur la formation professionnelle initiale en 2017, le Cedefop a mis l'accent sur la formation professionnelle et la formation continue générale dans la deuxième enquête. Les personnes de plus de 25 ans dans l'UE, en Islande et en Norvège ont été interrogées. La Suisse n'a pas été incluse dans cette enquête.

Tout d’abord, les résultats de l'enquête donnent l'impression que la formation continue est une grande priorité pour la population adulte. Dans l'ensemble des pays, 88 % des actifs interrogés ont déclaré que leur emploi exigeait qu'ils actualisent leurs compétences. Environ une personne sur quatre estime qu'elle n'a pas les compétences techniques ou générales nécessaires pour faire son travail. Environ la moitié des personnes interrogées pensent également que l'éducation et la formation des adultes contribueront à réduire le chômage. Cependant, dans les pays où le chômage est élevé - comme l'Italie ou la Grèce - ce point de vue est moins soutenu.

Ensuite, la majorité des répondants (60 %) ont également jugé bonne la qualité de la formation continue dans leur pays, tandis que près d'un quart (24 %) l'ont jugée médiocre. En revanche, la disponibilité d'informations sur les cours de formation continue a été jugée positive dans la plupart des pays.

Ainsi, alors que 96 % des répondants considèrent la formation continue comme importante et que la majorité d'entre eux brossent un tableau positif de la formation continue dans leur pays, on sait que les taux de participation à la formation continue sont nettement plus faibles. L'enquête du Cedefop révèle que la principale raison de la non-participation est le manque de demande : dans 22 des 30 pays étudiés, "pas besoin" est la principale raison de ne pas participer à la formation continue. C'est là que les chercheurs du Cedefop voient la nécessité d'agir :

"Si les mesures visant à encourager la participation à l'éducation des adultes et à la formation professionnelle continue sont soutenues, aucune mesure ne traite spécifiquement de la principale raison invoquée pour la non-participation, à savoir "pas besoin". Et ce, malgré le fait que près de neuf personnes interrogées sur dix ayant un emploi ont déclaré qu'il était nécessaire pour leur emploi qu'elles maintiennent leurs compétences à jour, et qu'environ un quart ont déclaré qu'elles manquaient de certaines compétences techniques ou générales pour accomplir leurs tâches comme il se doit". (Rapport de synthèse du Cedefop, p. 4)

Le Cedefop note également que la pandémie du Coronavirus a mis en évidence l'importance de la formation professionnelle et continue pour le développement économique. Alors que 45 % des adultes avaient déjà des compétences faibles ou dépassées avant la crise, la pandémie a rendu encore plus urgent l'augmentation des taux de participation. L'étude se termine par des recommandations et des suggestions pour le développement des systèmes de formation continue. Ce faisant, l'image positive de l'éducation continue que les personnes interrogées ont montrée fournit aux décideurs politiques "une base solide pour faire avancer l'expansion de l'éducation des adultes et de la formation professionnelle continue et en faire un parcours éducatif standard ouvert à tous les adultes". (Cedefop, rapport de synthèse p. 5)

Cedefop (2021) : les Européens ont une haute opinion de l’éducation des adultes et de la formation professionnelle continue

Rapport complet (anglais)