Contenu principal

Pour une transformation numérique équitable du point de vue de genre

  • 14.10.2021

Prise de position de la Commission fédérale pour les questions féminines CFQF sur le thème de la vie professionnelle. Le numérique transforme notre société. Non seulement il change notre manière de communiquer et de consommer, mais il exige de nouvelles compétences dans le monde du travail et déplace les frontières entre activité professionnelle et travail non rémunéré. L’expansion du numérique dans de nombreux domaines de la vie n’est pas récente, mais ce mouvement s’est accéléré avec la pandémie de coronavirus. D'où l'importance de la formation de base et de la formation continue dans le contexte de la transformation numérique.

Les changements qui s’opèrent sur le marché du travail revêtent une importance cruciale.

Existera-t-il encore suffisamment d’emplois rémunérés et pourra-t-on en vivre ? Quelles sont les places de travail qui risquent de disparaître ? Celles qui subsisteront offriront-elles une protection sociale suffisante ? Ces questions nourrissent des débats animés depuis quelques années.

Après une première phase 

Où l’on prophétisait la suppression de la moitié des emplois et la fin du travail rémunéré, des analyses récentes estiment que la transformation numérique va certes entrainer la disparition d’activités spécifiques dans de nombreux métiers, mais également voir la création de nouvelles activités. Les prévisions totalement pessimistes ne se sont pas vérifiées jusqu’à aujourd’hui. Globalement, on observe une tendance à l’augmentation du niveau de qualification et au développement d’activités non répétitives. La force innovatrice des entreprises, le système de formation de la Suisse et son droit du travail libéral sont présentés comme des facteurs-clés de cette réussite. 

La Confédération s’attend à la perte de 11 % des emplois à moyen terme

Ce qui est considéré comme un changement structurel normal. Toutefois, comme le niveau de qualification a tendance à augmenter, la Confédération – suivant en cela l’avis unanime des spécialistes – arrive à la conclusion que la formation de base et la formation continue sont essentielles dans le contexte de la transformation numérique.

Comme l’apprentissage tout au long de la vie deviendra toujours plus important

Chacun·e devra se former en permanence pour conserver dans le futur son activité actuelle. Les qualifications et les compétences exigées ne cessent de croître. Mais tous les secteurs d’activité et toutes les professions ne sont pas concernés de la même façon. 

Quels sont les enjeux de la transformation numérique dans la perspective de genre ? Quel est son impact sur les femmes et sur les hommes ? La digitalisation offre-t-elle l’opportunité de supprimer les actuelles inégalités entre femmes et hommes sur le marché du travail ? – À la lecture des nombreux rapports et des stratégies élaborées par des instituts de recherche ou par la Confédération, force est de constater que la perspective de genre est rarement présente dans les analyses de la transformation numérique.

Source : Commission fédérale pour les questions féminines CFQF

Vers la prise de position de la Commission fédérale pour les questions féminines CFQF sur le thème de la vie professionnelle